Voyage

Les Trois Rois à bale: Un voyage à travers les époques

by Simone Aïda Baur
28.07.2017
Au Moyen Âge déjà, Bâle était l’une des plus importantes villes marchandes de Suisse, en témoignent ses nombreuses corporations. Le Grand Hotel Les Trois Rois, que les Bâlois nomment affectueusement «s’Dreikönig», profite d’une situation privilégiée au bord du Rhin. Il est profondément ancré dans l’histoire de la ville de Bâle.

Lors de mon arrivée, le portier de l’hôtel Les Trois Rois me salue et me conduit à la réception. Là, on me souhaite la bienvenue en m’offrant une rose rouge, provenant du fleuriste particulier de l’hôtel «Fleur des Rois» (qui vaut vraiment la visite), puis on m’accompagne jusqu’à ma chambre double deluxe et sa vue sur le Rhin. Je m’amuse du banc présent dans l’ascenseur et admire les magnifiques antiquités des siècles passés qui ornent les couloirs et ma chambre.

Un Grand Hôtel riche en histoires et en légendes. Selon l’une d’entre elles, l’hôtel aurait dû son nom à la rencontre de trois rois en l’an 1026, mais cette version a été abandonnée au cours des années suivantes, la véritable histoire de l’hôtel Les Trois Rois commençant en 1681. Cette année-là, le bâtiment datant originellement du XVe siècle, qui servait alors de résidence à des gens de noblesse, a été inauguré sous le nom de l’auberge «Zu den Drei Königen». La catégorie auberge permettait à l’hôte de l’époque d’héberger des visiteurs, de les nourrir et de leur servir jusqu’à trois sortes de vin. Il pouvait aussi stocker ce dernier.

Ensuite, l’hôtel a changé plusieurs fois de propriétaires, et le XVIIIe siècle a été le théâtre de toutes sortes d’histoires aussi curieuses qu’épouvantables autour de celui-ci. Des histoires de princes malheureux à celle d’un rhinocéros échappé du zoo de Strasbourg, en passant par le récit d’un combat d’épées mortel. Des célébrités comme Napoléon, la Reine Elizabeth II et Pablo Picasso ont déjà séjourné aux Trois Rois. Lors de la visite de Napoléon, toute la noblesse de Bâle voulait le voir, se faisant passer pour des membres du personnel de l’hôtel pour arriver à leurs fins. Il semble que cela ait rapidement retenu l’attention de Napoléon, qui a déménagé ailleurs peu de temps après… Aujourd’hui encore, le Grand Hôtel de Bâle accueille des hommes et femmes politiques ainsi que des personnalités du monde entier, bien que ceux-ci ne soient pas nommés par souci de discrétion.

En 1842, un nouveau propriétaire a fait démolir la vieille auberge et a demandé à l’architecte bâlois Amadeus Merian de construire un nouvel hôtel dans le style classique de l’époque. Un nouvel édifice Les Trois Rois a été inauguré en 1844. Jusqu’à aujourd’hui, sa façade continue de marquer le paysage urbain de Bâle.

 

En 2004, le brillant entrepreneur suisse Thomas Straumann a repris le Grand Hôtel classé monument historique, faisant également l’acquisition du bâtiment voisin. Il a fait rénover et reconstruire les édifices, en partie d’après des plans d’origine, par l’architecte Christian Lang. Les travaux de rénovation et de transformation ont duré 20 mois. Le bâtiment annexe a été restauré dans un style Art Déco conformément à son origine, alors que le Grand Hôtel s’est vu enrichir de chambres supplémentaires, d’une impressionnante salle de bal Belle Epoque et de salles de réunion modernes. En mars 2006, Les Trois Rois rouvre ses portes et se présente sous un jour nouveau. L’imposant atrium et ses lustres immenses, les étoffes somptueuses et les superbes antiquités de style romantique, Empire et Biedermeier exhalent le luxe et l’élégance. Les murs sont peints en suivant le modèle des célèbres papiers peints de Rixheim et parés de soie véritable ou de tapisseries de premier choix. Pendant la phase de rénovation, le marbre de certains murs et des colonnes a été restauré, performance remarquable si l’on pense aux 12 heures par mètre carré que la tâche demande à un expert.

 

_dsc6179.jpg
_dsc6447.jpg
_dsc6997.jpg

Lorsqu'on pénètre dans le bâtiment, l’histoire semble à portée de main, et on a l’impression d’être immergé dans un passé lointain. Une autre particularité est que le bâtiment s’est affaissé de 18 cm par rapport au Rhin. Cela se remarque particulièrement dans le superbe escalier en pierres. L’affaissement est certes resté, il a néanmoins été stabilisé selon les prescriptions actuelles pendant les travaux de rénovation.

Chacune des 101 chambres et suites offre une vue, soit sur le Rhin, soit sur la ville. Elles sont toutes décorées d’antiquités et aménagées dans un authentique style classique ou Art Déco. Dans tout le bâtiment, le code couleurs des chambres est le bleu ou le rouge. Toutes les chambres sont spacieuses et offrent un confort des plus modernes. Certaines disposent même d’une terrasse. Pour une expérience particulièrement unique, je vous conseille la «Suite Napoléon» ou la «Suite Art Déco» et son propre jacuzzi, au-dessus des toits de Bâle.

Le restaurant principal «La Brasserie» s’est vu décerner 14 points Gault Millau. Il propose un buffet copieux de petit-déjeuner avec champagne ainsi que des repas midi et soir, qui mettent le plus souvent les cuisines française et suisse à l’honneur, le tout dans une ambiance élégante mais décontractée, avec vue sur le Rhin. Un haut-lieu gastronomique est le Cheval Blanc de Peter Knogl, récompensé par 3 étoiles Michelin et 19 points Gault-Millau. Dans une salle magnifique, avec bien entendu vue sur le Rhin, laissez-vous séduire par la cuisine de haut niveau préparée par Peter Knogl et son équipe. Une haute cuisine des plus subtiles, aimablement servie et présentée avec un certain sens artistique. La passion s’y fait ressentir!

J’ai pu observer cette atmosphère agréable et détendue tout au long de mon séjour. C’est avec enthousiasme que le Grand Hôtel Les Trois Rois semble donner vie à son slogan «Rich in history, young at heart».

Certes je n’ai pas déplacé les foules comme Napoléon jadis, mais j’ai pu apprécier une véritable hospitalité. Aussi, cela ne m’aurait-il pas dérangée de rester un peu plus longtemps à l’hôtel Les Trois Rois que Napoléon naguère…

 

 

www.lestroisrois.com

 

Photo Credit: DR, Grand Hotel les Trois Rois

suite-nap-bedroom.jpg
_dsc5926.jpg
bar_5.jpg
lobby-1.jpg

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous