People

Talent à suivre: Anna of the North

Après avoir collaboré avec Tyler, The Creator, la Norvégienne Anna of the North vient de sortir un premier album d’électro-pop verglacée. Portrait d’une chanteuse venue du froid.
Reading time 2 minutes

Comme son nom l’indique, Anna Lotterud, la voix cristalline d’Anna of the North, vient du Nord – plus précisément de Gjøvik, une petite ville norvégienne, où elle a grandi depuis sa naissance en 1989. Il y a cinq ans, elle décide de tout plaquer pour s’installer à l’autre bout du monde, en Australie. C’est là qu’elle rencontre un autre expatrié, le Néo-Zélandais Brady Daniell-Smith, lui-même producteur et compositeur, qui s’amuse à l’appeler Anna of the North. Ils choisissent ce surnom pour incarner leur projet en commun, né de leur amitié et de leurs affinités musicales.
Gorgée de beats soignés et de mélodies au synthé, la musique du duo met en avant le timbre gracile d’Anna, qui rappelle parfois celui de Lykke Li dans ses intonations scandinaves et dans sa mélancolie feutrée. Repérée dès son premier single (Sway, en 2014) par le collectif Odd Future (qui compte parmi ses rangs Frank Ocean, Earl Sweatshirt, Tyler, The Creator…), Anna a récemment été l’une des invitées du nouvel album de Tyler, The Creator, sorti cet été.
Ce parrainage de choc lui a donné l’élan pour sortir début septembre Lovers, le premier album d’Anna of the North. Fabriquées entre Oslo, Londres et Copenhague, ces dix chansons d’électro-pop minimaliste ont été composées dans la douleur d’un chagrin d’amour. Pourtant, c’est bien la lumière qui triomphe ici, comme une fascinante aurore boréale qui illumine une nuit glaciale.

www.annaofthenorth.com

Album Lovers (Different Recordings/PIAS)

 

Photographie par Jonathan Vivaas Kise

 

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous