Fashion Week

Dans le jardin fantastique de Gyunel Couture

C’est durant un cocktail très parisien au Ritz que la couturière originaire d’Azerbaïdjan basée à Londres, dévoilait sa collection. Une présentation « Villa des Merveilles » inspirée par la Renaissance italienne.
Reading time 2 minutes

Citoyenne du monde : c’est ainsi que se définie la créatrice Gyunel. Originaire de Baku, elle vit à Londres et présente son travail d’exception à Paris. Depuis plusieurs années elle décline ses créations avec un goût sûr et une sensibilité hors du commun. Cette saison, ce sont les sculptures et architectures fantastiques des jardins Bomarzo derrière le château Orsini, au nord de Rome qui l’ont inspiré. Un « parc des monstres » qu’elle transforme en robes spectaculaires. Tissus métallisés, moirés, voiles, dentelles, broderies et motifs peints main dessinent un style poétique, influencé par un certain surréalisme. Des finitions impeccables et un sens des détails généreux, complètent son savoir-faire racé. Certains tissus sont ici réutilisés et quelques pièces de plastiques recyclés ou juxtaposés sur les plus précieuses matières et broderies. Sa façon à elle de lutter contre le réchauffement climatique.

Pas étonnant que de nombreuses femmes d’influence venues du monde entier l’admirent et lui fasse confiance. Natalia Vodianova (ci-contre) en tête. Dans son show room privé en face de chez Harrods, il n’est d'ailleurs pas rare de croiser également Natalie Portman, Cara Delevingne, Sharon Stone ou Olivia Palermo. Des clientes exigeantes, à l‘image de ses créations.

www.gyunel.com

/

Articles associés

Recommandé pour vous