Be Well

Le phénomène Sturm

Avec le «soin vampire», Barbara Sturm a déjà conquis Hollywood. Médecin et gourou de la beauté, elle a su garder les pieds sur terre en s’efforçant de concilier ses rôles de mère, d’épouse, de médecin et de femme d'affaires.
Reading time 8 minutes
Brillante et pragmatique: Médecin, Barbara Sturm est l’un des gourous de la beauté les plus populaires d’Hollywood.

Rendez-vous à Zurich. Nous rencontrons Barbara Sturm dans la magnifique parfumerie Spitzenhaus et nous sommes impatients de faire la connaissance de la femme qui détient, pour de nombreuses stars et starlettes d’Hollywood, l’arme secrète au service de la beauté et de la jeunesse éternelle. La liste des fans des produits de sa marque estampillée Dr. Barbara Sturm est longue: de Hailey Baldwin à Rosie Huntington-Whiteley et Jaime King, en passant par Brooke Shields, Emma Roberts et Olivia Culpo, jusqu’à Kim Kardashian et Gwyneth Paltrow. La brillante blonde a en outre été mariée à l'acteur et réalisateur George Hamilton pendant sept ans, et connaît donc le mode de vie hollywoodien de près. Depuis 2014, elle est mariée à l'avocat new-yorkais Adam Waldmann, et fait la navette entre l'Europe et les États-Unis. Avec un tel pedigree, difficile de savoir à quoi s’attendre. Et puis là voilà qui se tient face à vous, vous serrant la main vigoureusement, se lançant et vous embarquant immédiatement. Elle est humble, sans maquillage, a de l’humour et l’esprit vif. Dès l’âge de quatre ans, cette fille d’un architecte et d’un médecin de laboratoire savait qu'elle voulait devenir médecin. Outre la médecine, elle a également étudié le sport et a obtenu son doctorat en orthopédie. Que sa carrière se déroule ainsi n’était cependant pas prévu. Pragmatique, elle prend toutefois la vie comme elle vient.


L’OFFICIEL Suisse: Bienvenue à Zurich! Docteur, comment vous sentez-vous ici?
Barbara Sturm: Oh, très bien. Vous ne savez pas à quel point vous avez de la chance ici. J'aimerais bien vivre là. Vous savez, j’ai presque failli y emménager une fois, mais j’ai finalement posé mes valises à L.A. Mais qui sait, peut-être qu'un jour je déménagerai de Düsseldorf pour m’installer ici.


Il y a dix ans, vous avez inventé le «soin vampire» pour le visage. Comment y êtes-vous arrivée?
En tant que médecin orthopédique, j'ai expérimenté cette méthode au niveau des articulations, et je l'ai transposée à la peau avec des professeurs de Harvard. Lorsque j’ai moi-même eu des problèmes de peau, j’ai testé la procédure sur moi et j’ai été enthousiasmée par le résultat. Le «soin vampire» est une thérapie à base de sang autogène. Le sang est d’abord prélevé d’une veine du patient avant d’être transformé en un concentré de plasma puis réinjecté le jour même sous la peau. On utilise de cette manières les pouvoirs d'auto-guérison du corps. Les préparations de sang autologue ont des effets anaboliques et anti-inflammatoires sur la peau. Les protéines traitées améliorent également la synthèse du collagène. Dans ma procédure, je travaille avec des leucocytes anti-inflammatoires. D'autres méthodes utilisent des plaquettes. Dans les deux procédés, on peut ajouter des substances de comblement comme l'acide hyaluronique pour renforcer l'effet.


Comment devient-on le chouchou d’Hollywood?
Le tournant a eu lieu lorsque «Welt am Sonntag» a rapporté, en 2004, que j’avais soigné l'arthrose du genou de Nick Nolte. Après cela, le téléphone n’a pas arrêté de sonner.


Pourquoi avez-vous décidé de développer votre propre ligne de cosmétiques?
Ma grand-mère était pharmacienne et préparait toujours elle-même ses crèmes. Lorsque j’ai eu mes problèmes de peau, je me suis créé une crème que j’ai enrichi de protéines de sang autogène. J’ai ensuite commencé à fabriquer des crèmes aussi pour mes patientes. Puis j’ai passé deux ans à faire des recherches avec des collègues de Harvard pour mettre au point une crème destinée à un public plus large. Notre peau est notre plus grand organe. C'est pourquoi les ingrédients sont très importants dans les soins pour la peau et ne doivent en aucun cas être toxiques. Je suis intransigeante sur la qualité, donc nous n’utilisons que les meilleurs ingrédients qui soient, et produisons tout en Allemagne. Ma gamme de soins cutanés repose sur trois principes fondamentaux. Agir contre l'inflammation, stimuler la télomérase (l'enzyme du noyau cellulaire), hydrater et nourrir la peau. À l'époque où je recherchais des ingrédients appropriés, le TA-65 (un champignon chinois), fort activateur de la télomérase, venait de faire l'objet de recherches. Un collègue scientifique de Miami m’a alors dit que le pourpier avait le même effet... C'est une variété de plante succulente qui pousse presque partout, est particulièrement stable et contient des antioxydants. Elle a un effet hautement anti-inflammatoire et active aussi fortement la télomérase. N'ayant jamais beaucoup utilisé de produits cosmétiques, je pensais qu'une crème suffisait, mais mes clientes souhaitaient un sérum, puis quelque chose pour nettoyer, etc. Depuis 2011, je commercialise ma ligne «Molecular Cosmetics». A présent, je suis vraiment obnubilée par le développement de nouveaux produits pour satisfaire les différents besoins de la peau.


Quelle est la plus grande erreur que l’on puisse faire en matière de soins?
L’inflammation joue un grand rôle dans le vieillissement cutané. On devrait donc éviter les substances agressives. Elles peuvent être utiles sur le court terme mais au final, elles rendent le problème durable.


À quoi ressemble votre routine-beauté personnelle?
Je suis réveillée tôt par ma fille Pepper. Je me mets un masque, me lave les dents et les lave à nouveau sous la douche. Ensuite, j'utilise mon sérum à base d'acide hyaluronique, je mets une crème et une protection solaire en été – et si j'ai suffisamment de temps, j’applique un soin contour des yeux. Quelques gouttes de parfum et je suis prête.


Y-a-t-il un bestseller dans votre ligne?
Le sérum à base d’acide hyaluronique caracole en tête des ventes. Il maintient l’humidité de chaque type de peau, et constitue en même temps une excellente base pour le maquillage.


Où sont les limites de la cosmétique?
Il est important de prendre soin de sa peau pour qu'elle soit saine, bien nourrie, protégée et suffisamment hydratée. On peut y arriver avec des produits cosmétiques. Les massages sont également utiles et favorisent la formation de collagène par la peau. Mais dès qu'il est question de rides et de perte de fermeté, la gravité est plus forte – et malheureusement, seuls les traitements mini-invasifs, tels que les injections, sont efficaces.


Docteur, comment arrivez-vous à concilier votre carrière avec votre vie privée?
C’est difficile et parfois, je suis un peu dépassée. Mais nous sommes une famille recomposée moderne, dispersée à travers le monde entier: mon mari, moi, mes deux filles Charly et Pepper et les trois enfants de mon mari. Pour arriver à tout concilier, je dois beaucoup voyager.

 

Pour une peau saine: Tous les produits de la marque Dr. Barbara Sturm contiennent le principe actif du pourpier qui a un effet anti-inflammatoire, antioxydant, et active la télomérase. Les produits sont disponibles chez Spitzenhaus, Jelmoli et Globus.

molecular-cosmetics.de




Image Credits:
DR

Articles associés

Recommandé pour vous