Boss Bespoke Soft Bag
Woman

Street style redefined: Boss Bespoke Soft bag.

Le It-Bag de la saison: le nouveau Boss Bespoke Soft Bag par Hugo Boss
Reading time 3 minutes

En moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire! Il n’aura pas fallu longtemps pour que le nouveau sac préféré de TONI GARRN passe des podiums aux rues de New York. Et qu’il soit capturé par l’objectif de TOMMY TON, photographe expert en matière de street-style. 

SES ORIGINES

Successeur du mémorable «BOSS Bespoke», le nouveau «BOSS Bespoke Soft» est un vrai bijou, tout aussi désirable que son aîné avec son cuir nervuré d’une magnifique souplesse et ses arrêtes colorées, soulignées à la main. De fabrication italienne lui aussi, évidemment. Que la femme de style qui n’en rêve pas lève la main...

IMMÉDIATEMENT

Bonne nouvelle: le temps accélère, l’attente s’abrège. C’est le principe du concept «See Now / Buy Now» – phénomène déjà longuement décrit dans les précédentes éditions de L’OFFICIEL Suisse. Il est donc déjà possible d’acheter ce nouveau sac, pourtant présenté au sein de la collection Prin- temps / Été 2017 de la marque, directement en ligne et sans délai (hugoboss.com). On pourra également le retrouver dans les boutiques du monde entier – naturellement dans celles de Zurich et de Genève.

SUBTIL ET VERSATILE

Modulable grâce à ses soufflets flexibles, le sac peut évoluer et apporter une touche de classicisme ou, au contraire, de décontraction à la silhouette. Il suffit d’alterner par exemple porté main et porté épaule, la sangle prévue à cet effet étant amovible. Dans tous les cas, on le reconnaîtra sans peine à son large fermoir pivotant en métal brossé et à sa jolie doublure en toile rose laquelle peut d’ailleurs être exhibée recto-verso. Ou quand la pureté épouse la féminité.

TROPHÉE

Le sac «BOSS Bespoke Soft» est disponible en quatre coloris et en édition limitée ce qui en fait naturellement un bien bel objet de convoitise. Karlie Kloss, Toni Garrn, Pernille Teisbaek, Andy Torres, Camille Charrière et Caro Daur ne s’y sont d’ailleurs pas trompées, puisqu’elles ont pris leurs collègues modeuses de vitesse, l’arborant fièrement sur le pavé new-yorkais. Pas étonnant que le «Bespoke Soft» ait titillé le flair du photographe Tommy Ton, expert en street-style. 

http://www.hugoboss.com

Articles associés

Recommandé pour vous