People

Johnny Depp perd son procès en diffamation

C'est la défaite pour Johnny Depp, après les accusations de son ex-femme Amber Heard.
Reading time 3 minutes

Le juge Andrew Nicol, de la Haute Cour de Londres, a rejeté la plainte en diffamation déposée par la star hollywoodienne contre le tabloïd The Sun, qui en 2018 l'avait qualifié de "frappeur de femmes" sur la base des accusations portées par son ex-femme, actrice et ancienne mannequin Amber Heard


La décision du juge porte un coup dur à la réputation de l’acteur Johnny Depp, célèbre acteur d’Edward aux mains d’argent et de Pirate des Caraïbes, qui compte faire appel du jugement rejetant ses accusations.


«Cette décision est aussi perverse que déconcertante», ont déclaré les avocats de la star dans un communiqué, ajoutant : «Le jugement présente tellement de défauts qu’il serait ridicule que M. Depp ne fasse pas appel de cette décision»

Johnny Depp et Amber Heard s’étaient rencontrés sur le tournage de Rhum Express en 2011, avant de se marier en février 2015 à Los Angeles, en Californie. Le couple avait divorcé avec fracas début 2017. L’actrice de Danish Girl et Aquaman avait alors évoqué «des années de violences physiques et psychologiques», accusations vivement rejetées par Johnny Depp.


L’acteur américain a reconnu une consommation abusive de drogues et d’alcool mais affirme n’avoir jamais levé la main sur une femme, déclaration soutenue par sa fille Lily-Rose Depp et son ancienne compagne Vanessa Paradis, qui le qualifie d' « homme et de père gentil, attentif, généreux et non violent ». 


En retour, Johnny Depp avait accusé Amber Heard de violences. 

En conclusion, le tabloïd Sun a commenté après le jugement : "Les victimes de violence domestique ne doivent jamais être réduites au silence, nous remercions les juges de Londres et Amber Heard pour son témoignage courageux devant le tribunal".

 

Articles associés

Recommandé pour vous