People

A night with Audemars Piguet

Une nuit magique avec Audemars Piguet à Florence.
Reading time 3 minutes

La soirée débute, pour une poignée de journalistes triés sur le volet, à l’hôtel Westin Excelsior, et c’est plus sur la terrasse du Se-Sto, surplombant les toits de Florence, que Jasmine Audemars, notre hôtesse, inaugure la conférence de presse par un hommage plein d’esprit, de charme et d’espièglerie aux deux créatrices à l’origine de cette nouvelle montre... qui a déjà un long passé. «Elles viennent de deux mondes totalement di érents et quelques décennies les séparent, mais, à maints égards, la vision de Carolina aujourd’hui répond à celle, antérieure, de Jacqueline, faisant donc à elles deux de la «Royal Oak» un objet à proprement parler remarquable et qui reste néanmoins dèle aux caractéristiques particulières du modèle original.»

Il y a 40 ans de cela, la créatrice horlogère Jacqueline Dimier réinventa la première la «Royal Oak» – pour dames. Pour cet anniversaire, c’est à la Florentine Carolina Bucci que la maison Audemars Piguet a con é de prolonger le travail et d’élaborer une réinterprétation moderne de la célèbre montre qui devient donc aujourd’hui la «New Royal Oak Frosted Gold». Un long et passionnant processus, élaboré en partie dans les propres ateliers d’orfèvrerie de la créatrice, au bord de l’Arno. 

La fête c’est au Palazzo Vecchio, qu’elle battra son plein, un peu plus tard et en présence de près de 200 invités dont la magni que Freida Pinto, ambassadrise d’Audemars Piguet et star internationale depuis «Slumdog Millionaire». Après les mots d’introduction du Président-Directeur Général, François-Henry Bennahmias, les invités savourent un dîner des plus ra nés imaginé pour eux par la chef réputée Annie Féolde. Un tour de force, si l’on songe que toute la ville est privée d’eau courante justement ce soir-là. Bienvenue en Italie! L’un des temps forts de la soirée: le concert des Broken Back. Di cile, pour les convives, de rester sagement assis à leur table quand le vénérable palais du XIIIème siècle résonne de leurs rythmes résolument modernes... Et quand elle touche à sa n, c’est à regrets bien sûr que l’on quitte la fête, avec ces princes et princesses de conte de fées, pour disparaître dans l’ombre des ruelles enchantées de Florence. Célébrée ce soir-là, la belle montre d’or ne sait pas encore arrêter le temps... 

http://www.audemarspiguet.com

Articles associés

Recommandé pour vous