Food

Ruinart, la plus ancienne maison de champagne, s'engage pour l'environnement

Le nouveau engagement de Ruinart prend la forme d'un nouveau packaging éco-conçu, alternative aux coffrets: l'étui seconde peau
Reading time 6 minutes

Identité 

La Maison Ruinart fut fondée le 1er septembre 1729 par Nicolas Ruinart. Elle est mondialement reconnue pour la qualité de ses Chardonnay, la finesse aromatique et la pureté de ses cuvées. 

Depuis le milieu du XVIIIe siècle, la maison est installée à Reims ou elle possède d’anciennes crayères absolument magnifiques, qui lui servent de cave. Dès 1931, celles-ci sont classées par un arrêté du Ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts au titre des « sites et monuments naturels à caractère artistique, historique, scientifique ou pittoresque » ; elles sont aujourd’hui classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, au sein des « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne ».

Durant plus de deux siècles, la famille Ruinart présida à la destinée de cette vénérable maison qui est aujourd’hui dans le giron du groupe LVMH. Elle conserve toutefois une grande indépendance et un style bien à elle, entretenu avec talent par le chef de cave Frédéric Panaïotis. Forte de ses relations privilégiées avec le monde de l’art, Elle commissionne chaque année un artiste pour réaliser une œuvre exclusive, déclinée ensuite sur les contenants des cuvées prestige de la maison.

Le chardonnay est le fil conducteur des cuvées Ruinart auxquelles il confère sa fraîcheur aromatique.

En 2020, après plus de 2 ans de recherche et développement, la Maison Ruinart dévoile l’étui seconde peau, un packaging disruptif, éco-conçu. Ruinart rompt avec la tradition des coffrets cadeau, et va plus loin dans sa contribution environnementale avec l'étui seconde peau. Cette enveloppe épouse exactement la forme emblématique des flacons de la Maison tout en préservant l'intégrité du goût Ruinart jusqu'à la dégustation.

En révolutionnant le packaging, la Maison Ruinart met son esprit d'innovation au service du développement durable : là où un coffret cadeau faisait sens hier, un habit composé à 100 % de fibres de cellulose, entièrement recyclable, s’impose aujourd’hui avec légèreté. Innovation durable, l’étui seconde peau prône un retour à la nature : il vise à réduire et recycler sans dénaturer ni l’expérience, ni le goût.

Hommage direct aux Crayères, la coque minimaliste en papier se double d’un toucher doux et d’une surface texturée qui rappellent les caves historiques de la Maison, à Reims. Elle suggère une nouvelle gestuelle, une matérialité disruptive et un design adapté à un art de vivre engagé.

 Développement durable

L’étui seconde peau a été développé au sein d’un environnement naturel remarquable où essais et innovations se sont multipliés. Il est le fruit de deux ans de dialogue entre les équipes de Ruinart et ses partenaires, le fabricant Pusterla 1880 et la manufacture James Cropper. Ensemble, ils ont concentré leurs efforts sur un matériau, la fibre de cellulose ou pâte à papier, pour résoudre deux défis technologiques.

Depuis 10 ans, Ruinart a mis en œuvre progessivement une politique d’éco-conception globale : un Indice de Performance Environnementale (IPE) interne permet de mesurer l’impact de tous les projets, du packaging aux outils de service et visibilité. Dès 2015, la Maison innove avec le lancement d’un coffret plus léger de 50 gramme qui permet, à l’époque, d’économiser plus de 200 tonnes de papier. La même année, le retrait de toute forme de suremballage plastique permet également une économie de 26 tonnes.  

Quoi de plus...

La Maison Ruinart lie hommes, terroirs et savoir-faire en faisant appel à des artistes qui expriment ces relations d’une manière créative. Dans leurs œuvres, ils n'hésitent pas à sensibiliser aux enjeux environnementaux qui l'animent au quotidien.

Dès 1896, la Maison Ruinart a été la première à commander à l’artiste Alphonse Mucha une affiche pour promouvoir ses vins. Depuis une décennie, les artistes choisis pour réinterpréter les codes de la Maison aux quatre coins du globe sont naturellement engagés : c’est le cas du néerlandais Piet Ein Eek (2013) qui crée à partir de chutes de bois, du chinois Liu Bolin (2018) qui rend hommage aux Hommes derrière les savoir-faire champenois, ou de l'anglais David Shrigley (2020) qui évoque dans ses gouaches le respect que l'Homme doit à la Nature.

A Reims, l'installation artistique Retour aux sources (2019) imaginée par le duo Mouawad Laurier allie innovation, créativité et durabilité pour sensibiliser sur le changement climatique en Champagne. Elle a été dévoilée en septembre 2019 dans une Crayères à plus de 30 mètres de profondeur. Grâce à un dispositif d’intelligence artificielle complexe, l’œuvre collecte les données issues du vignoble, du climat et de l’élaboration des vins de la Maison, pour les rendre accessibles et intelligibles aux visiteurs sous la forme d’une expérience singulière utilisant son, lumière et mouvement.

L’étui seconde peau est disponible à la fois pour le Rosé et le Blanc de Blancs chez Globus au prix de 89,90 CHF.

Tags

ruinart

Articles associés

Recommandé pour vous