Food

Che figo!

Les Italiens appellent cela «fare il figo», c’est-à-dire être quelqu’un dont l’apparence entraîne souvent un fameux «Ma che figo!». En Italie, l’homme chic n’est pas un gentleman, un filou ou un dandy: non, c’est un figo!
Reading time 8 minutes

Il n’est pas chose aisée de traduire cette expression en français, qui désigne un homme tendance à la fois décontracté et élégant qui affiche une certaine confiance en lui, une pointe d’espièglerie et un sens aiguisé du style et de la mode. Le figo est l’équilibre parfait entre un macho galant et un séducteur, avec de bonnes manières, une minuscule touche rebelle et une confiance en soi à la fois nonchalante et désinvolte. Un figo aime la vie et la célèbre, non pas de façon fatigante et acharnée, mais avec légèreté et décontraction. Et avec style, s’il-vous-plaît. En toutes circonstances. La relation au vin ne devrait-elle pas elle aussi être comme cela, décontractée et charmante? La dégustation et le choix des vins est depuis longtemps devenue une tendance à la mode, exigeante, dans laquelle il faut se spécialiser si l’on souhaite avoir son mot à dire. Mieux vaut se taire plutôt que de courir le risque de s’exposer. Il n’est d’ailleurs pas rare de finir une soirée dans les méandres de l’œnologie ou en discutant avec des experts auto-proclamés. Comment fait-on «bella figura» et devient-on figo?

 

L’OFFICIEL Hommes Suisse a posé la question à un expert en la matière: Gianni Vergani, viticulteur et espoir de la traditionnelle enseigne zurichoise du même nom. Depuis 126 ans, l’entreprise se consacre exclusivement au vin. Vergani fait partie des grandes maisons de vins italiens implantées en Suisse et séduit par ses compétences techniques exceptionnelles notamment en matière de millésimes italiens et de grandezza en général. Gianni est pour ainsi dire un figo signé Vergani et représente la cinquième génération à se vouer à ce précieux breuvage.

Tavola italienne typique chez la famille Vergani.

L’OFFICIEL Hommes Suisse: Gianni, qu’est-ce qui est le plus important pour toi quand il s’agit du vin?
Gianni Vergani: le vin doit être synonyme de plaisir et de joie, il doit avoir bon goût. Le vin est l’expression de la joie de vivre. Le vin se déguste accompagné: de gens que l’on aime, d’un bon repas ou bien de jolis événements. C’est pourquoi il faudrait seulement boire ce qui nous plaît.


Qu’est qui te déplaît au sujet du vin?
Je regrette que certaines personnes ne distinguent plus la forêt qui se cache derrière l’arbre et qu’elles n’osent plus goûter le vin par peur de l’inconnu. Les inhibitions ont fortement augmenté, et pour je ne sais quelles raisons, tout le monde semble savoir beaucoup de choses mais personne n’assume ses responsabilités. Pour finir, plus personne n’est détendu quand il s’agit du vin. Il m’est souvent arrivé de parler de la mort en buvant du vin au lieu de le déguster avec plaisir.

 

Ton meilleur conseil?
Ayez confiance en vous et en votre palais. Cela peut sembler simple mais c’est le plus important. Nous avons tous nos préférences et devons savoir ce qui nous plaît. Pourquoi ne pas assister à un séminaire d’œnologie ou se rendre chez un marchand de vins et partir en quête de vos propres goûts? On remarque alors vite qu’ils ne sont pas plus malins que les autres. On retient rapidement ce qui est vraiment nécessaire et on peut à tout moment décrire ce que l’on aime. Vous serez ainsi toujours bien conseillé, que ce soit au restaurant ou en faisant vos courses, et serez par conséquent bien servi.

 

Comment impressionnes-tu tes hôtes?
J’adore la Franciacorta. Ce vin pétillant, très élégant, de l’Italie du Nord est semblable à une arme secrète et peut à tout moment détrôner n’importe quel champagne. Il convient aussi bien pour un apéritif que pour accompagner un plat de poisson. Lorsqu’on sert ce vin pétillant dans des verres à vin rouge, le verre en forme de ballon met en valeur son caractère. Et il n’est pas habituel de servir des vins mousseux pour accompagner des plats, cela surprend toujours les hôtes.

 

Cela ne peut pas être tout. Qu’y-a-t-il d’autre?
Nous adorons servir plusieurs vins en même temps et ensuite discuter de celui que l’on préfère et s’il s’accorde bien avec le plat, ou non. L’ambiance est décontractée, ce qui amène des sujets de conversation intéressants. Cela permet en même temps d’essayer quelque chose de différent. Voilà comment on transforme des plats simples en repas passionnants avec du vrai divertissement.

 

Qu’est-ce qui fonctionne à tous les coups?
Les magnums. S’il ne s’agit pas d’un tête-à-tête, les magnums restent imposants et élégants. Ils ont du style et impressionnent. Même du point de vue de la qualité, il n’existe pas de meilleure taille de bouteille pour les vins de garde.

 

Quid du vin en cadeau?
Offrir du vin est une bonne idée de cadeau, seulement si vous offrez deux bouteilles à chaque fois. Ainsi, on ne court pas le risque de finir la bouteille tout seul. Au printemps ou en été, on peut surprendre habilement avec un mousseux rosé. En automne et en hiver, on est presque sûr de toujours faire plaisir avec un ripasso car il n’y a guère de monde pour ne pas l’apprécier. Il faut utiliser cette technique si vous ne connaissez pas bien les goûts de vos hôtes. Un cadeau particulièrement approprié qui convient à bon nombre d’occasions reste une bonne bouteille de grappa. Ce n’est pas un vin même si on pense souvent le contraire. On le surnomme «le cadeau idéal pour beau-papa». Noble, profond et moins risqué qu’un vin.

 

Pour conclure, la question classique: de quel vindois-je accompagner mes pâtes?
La légende des pâtes italiennes repose sur la sauce qui les accompagne, c’est le point essentiel. Les sauces à base d’œuf, comme les pâtes à la carbonara, ne s’accordent pas avec le tanin, raison pour laquelle il vaut mieux privilégier un vin blanc, comme un pinot gris du Frioul. En ce qui concerne les sauces à base d’herbes, comme le pesto genovese, je trouve qu’elles se marient remarquablement avec un prosecco. L’intensité de la classique sauce bolognaise due à sa longue cuisson, nécessite un partenaire à la hauteur. Un sangiovese toscan est un bon choix, sans aucun doute.

1556185474860269  k3o8143 sw
La famille Vergani, de gauche à droite: Luca, Flavia, Reto, Jolanda et Gianni Vergani.

Vergani a développé le service Deguset.ch afin de favoriser les découvertes œnologiques sur mesure. À l’aide d’un bref questionnaire, les préférences et goûts des clients sont recueillis et, sur la base de ces informations, des vins sont proposés par des conseillers de Vergani sur Deguset. Adieu les recherches interminables de vins que l’on ne peut pas goûter, place aux recommandations sur mesure d’experts du domaine associées à l’efficacité et au confort de l’achat en ligne. Si un vin ne vous a pas convaincu, l’achat est remboursé au moyen d’un bon d’achat. Le risque du mauvais choix s’en voit donc diminué et la joie de la découverte maximisée.

deguset.ch

 

 

 

Image Credits:
DR

Tags

food

Articles associés

Recommandé pour vous