Girls

L’hommage d’Albert Kriemler à Geta Brătescu

Le designer saint-gallois directeur de la marque Akris, fut subjugué par les œuvres de l'artiste Geta Brătescu. Les couleurs expressives de son œuvre dense l'ont immédiatement inspiré pour sa nouvelle collection. Étape par étape, les deux créateurs ont ensuite élaboré la collection Printemps-Été 2019 d’Akris.
Reading time 3 minutes
Au défilé de la collection printemps/été, robe ligne en A en georgette de soie.

Les couleurs. Leur rôle dans l’inconscient collectif. Leur influence sur nos humeurs. Leur façon de redessiner une atmosphère ou de donner subitement à un vêtement un air de familiarité. Les couleurs égaient notre vie, les couleurs enchantent nos vies.


Dans le cas de la maison de mode saint-galloise Akris, c’est la couleur rose, nuance que l’on retrouve dans le collage «Linia» de Geta Brătescu, qui a particulièrement attiré l’attention d’Albert Kriemler. Le couturier suisse a en outre été fasciné par les différents types de papiers utilisés par l’artiste autant que par son humour. C’est ainsi que Kriemler en est venu à lui rendre visite dans son atelier à Bucarest, et à concevoir une collection Printemps-Été à partir de ses créa- tions artistiques.


Au cours de cette première rencontre, le designer fut totalement conquis par le charisme de Brătescu, par le rayonnement de son incroyable jeunesse, par la mission qu’elle s’est fixée – apporter de la joie dans la vie des gens par le biais de l’art. Ses œuvres, souvent ludiques, travaillent les concepts de couleurs de façon passionnante. Elles ont marqué l’art contemporain roumain et ont été exposées dans les plus grands musées de New York, Los Angeles, Londres ou Paris. 

«I like to create, I like to choose, I like to risk, I like the game.» Geta Brătescu, 4 mai 1926 – 19 septembre 2018.

La collection Akris s’inspire de ses œuvres et peut être divisée en plusieurs thèmes. Le photomontage conceptuel «Magnets in the City of Bucharest» en est l’un des axes principaux; pour l’artiste, l’aimant symbolise la volonté d’une personne ainsi que l’attraction magnétique ou l’aversion pour une autre personne. Il en résulte des bijoux, des fermetures, un tissage ou la pièce chef-d’œuvre: un imprimé interprété sous la forme de robes plissées fluides, de pantalons étroits et d’un chemisier.


Retour à l’origine – la couleur rose. On la retrouve en touche de couleur dans toute la collection, encore et encore. Le rose utilisé dans les poches triangulaires avec le portrait de Geta Brătescu imprimé rend particulièrement bien et diffuse une aura de bonne humeur. Astuce de style vu au défilé: combiner plusieurs petits sacs pour une impression de joie ludique qui se glisse jusque dans le quotidien.


L’artiste de 92 ans n’a malheureusement pas pu voir la collection terminée – elle est décédée peu de temps avant le défilé de mode qui a eu lieu à Paris. Ses collages et ses concepts de couleurs continueront toutefois à vivre dans les vêtements griffés Akris, transmettant à ceux qui les porteront un fabuleux sentiment de beauté et d’amour de la vie. 

akris.com



Image Credits:
DR

Articles associés

Recommandé pour vous